Les règles et le potentiel féminin (prémices)

Bonjour à tous !

Cette semaine, j'ai envie d'aborder un sujet qui me semble important : Les règles.

Cet article est surtout destiné aux jeunes réglées, aux jeunes filles entre 11 et 17 ans qui ont leurs règles pour la première fois et à qui ont dit : "Ça y est ! Tu es une femme ma chérie !".

En tout cas, c'est ce que l'on m'a dit à 12 ans quand je suis arrivée dans le salon chez mes parents et que j'ai dit à ma mère "Maman, je crois que j'ai mes règles...". Pendant longtemps, je me suis demandé : "Mais pourquoi elle m'a dit cela maman ? Ça veut quoi être une femme ? Je suis trop jeune pour avoir un bébé !" (Il faut m'imaginer avec un air un peu paniqué ahah).

La pression !

Ne culpabilisez pas si vous avez dit ça à vos enfants ou si on vous l'a dit, je ne suis pas morte et vous non plus ! Mais parfois, je me dis que l'on n'explique pas assez aux jeunes filles ce que représentent les règles au-delà du simple fait de pouvoir avoir un enfant. On ne leur raconte pas d'où vient le saignement et qu'il fait parti d'un cycle plus grand. On ne leur apprend pas à se connecter à ce dernier...

Alors, aujourd'hui, j'écris cet article pour vous expliquer mon point de vue sur les règles : cela ne nous sert pas juste à avoir des enfants !


C'EST QUOI LES RÈGLES ?

🏵 Physiologiquement :

Les règles arrivent environ 14 jours après l'ovulation et durent entre 2 et 7 jours, cela dépend des femmes.

Après l'ovulation, s'il n'y a pas de fécondation, l'œstrogène et la progestérone diminuent drastiquement. L'endomètre (qui se situe autour de la paroi utérine) ne reçoit donc plus assez de sang et va dégénérer au fur et à mesure pour s'évacuer par le vagin. Et voilà ! Voici, les règles.


🏵 Symboliquement :

En Europe, on a eu un peu de mal avec les règles. Du sang qui sort du vagin "Baaaah ! Dégueeu !". Super ! En effet, durant des siècles, les jours pendant lesquels les femmes saignaient étaient vus comme une abomination. Certaines cultures les excluaient même de la communauté masculine pour qu'elles ne contaminent pas les hommes et les enfants.


La science a aidé aussi. Même si elle a mis du temps à nous présenter notre clitoris, elle a permis de comprendre que les menstruations faisaient partie d'un cycle et qu'elles était liées à la fertilité et non au diable qui venaient posséder le corps des femmes une fois par mois (non mais franchement !).


Outre l'histoire, l'arrivée des règles symbolise la possibilité d'enfanter. Comme si la seule utilité de la femme étaient de faire des enfants... En tout cas, avoir ses règles, c'est avoir le choix d'avoir un enfant ou non. Et, croyez-moi, c'est plutôt cool d'avoir ce choix !


"JE DEVIENS UNE FEMME"...


Cette phrase devrait être remplacée... Au fond, être une femme sur le plan physiologique pur, signifie "peut avoir des enfants".

Bien que selon la science, c'est presque la seule chose qui nous différencie physiologiquement des hommes, j'aimerais souligner que l'arrivée des règles n'est pas que synonyme de fertilité. Etre une femme peut vouloir dire et devrait pouvoir dire plein d'autres choses !


Les premières menstruations devraient être célébrées. Le cycle menstruel qui se met en place donne accès à bien d'autres potentiels que le simple fait de pouvoir enfanter. Et, selon moi, c'est de ça que l'on devrait parler aux jeunes filles...


Beaucoup d'entre nous subissent leurs règles pendant les premières années. D'ailleurs, on pourrait aller jusqu'à dire que beaucoup de femmes ont cette relation avec leur cycle tout court :

"une contrainte" - "un calvaire" - "une semaine dans le mois où je ne peux plus rien faire !"

Je l'ai longtemps vécu comme cela...


Avec la pilule qui stoppe complètement le cycle et l'image déplorable de notre humeur pendant les règles , nous perdons la connexion intime avec notre essence féminine et notre potentiel intérieur.


Et c'est dommage parce que, bien compris et bien exploité, le cycle menstruel est un réel guide, une source infini de potentiel et notre meilleur coach de développement personnel (SPOILER : En avril 4 articles vont expliquer chaque potentiel de chaque phase du cycle, restez connectés !).



POUR CONCLURE


Pas de pression, pas de honte à avoir lorsque l'on a ses règles.

Le cycle menstruel est un phénomène physiologique naturel et une énergie fabuleuse quand on apprend à l'apprivoiser.

Fêtons-le au lieu de lutter contre lui. Donnons-lui l'importance qu'il mérite parce que nous allons le vivre pendant environ 37 ans. Apprivoisons-le !

Apprendre à le connaître, c'est faire un pas d'amour vers soi.

Il rythme vos mois, vos semaines et cela pendant presque la moitié de votre vie, il vous donne certains pouvoirs de création, de vision, d'intuition. Il vous offre le choix, la liberté d'avoir des enfants ou non.

Souvenons-nous que les règles font partie d'un cycle de 4 phases. Elles ne sont qu'une partie de tout ce qui se passe chaque jour, chaque mois dans notre ventre.

Fêtons-les, célébrons-les, faisons la paix avec le sang et la douleur, écoutons-les et donnons leur le sens qui nous fait vibrer.


Avec amour,

Sacha.

Suivez-moi sur :

Facebook : Sacha Marquant - Naturopathe https://www.facebook.com/SachaMqt/

Instagram : @sachamarquant


71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout